fbpx
Skip navigation

Dre Cheria Morgan : de championne d’athlétisme à praticienne dévouée au bien-être des patients

Auteur: CCA Date: Jun 2, 2022 Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter
Dre Cheria Morgan

 

En marge de la compétition

La Dre Cheria Morgan est née et a grandi à Toronto, en Ontario. L’avant-dernière d’une famille active de quatre enfants, elle a toujours été une fonceuse, suivant le rythme de ses trois frères sans faillir. Cheria et sa famille ont subi un terrible choc lorsqu’à l’âge de treize ans, elle a reçu un diagnostic de maladie auto-immune rare et mortelle, touchant ses poumons, ses reins et ses sinus.

Pendant des semaines, elle est restée immobile dans une chambre d’hôpital, plongée dans un coma artificiel sous assistance respiratoire. Les médecins ont expliqué à ses parents qu’ils avaient tout essayé pour que leur fille inanimée recouvre la santé. D’après eux, si Cheria parvenait à se rétablir, elle risquait d’être un « légume ». Malgré des pronostics défavorables, Cheria a persévéré; sa famille savait qu’elle prouverait à tous qu’elle était une battante. Même dans les moments les plus difficiles de son rétablissement, notamment lorsqu’elle a dû réapprendre à marcher et à écrire, elle était déterminée à retrouver sa force.

Grâce à une équipe d’experts de l’Hospital for Sick Children (SickKids) de Toronto, Cheria a pu reprendre sa vie quotidienne. Elle a fini par être suffisamment en bonne santé pour aller à l’école secondaire avec ses amis et soutenir son frère durant ses compétitions d’athlétisme. Elle a regardé et encouragé ses anciens coéquipiers en retrait. Une fois complètement rétablie, elle a pu reprendre son sport de prédilection.

 

En route pour l’or

Après avoir été recrutée en athlétisme à son école secondaire d’Ajax, en Ontario, par l’Université de l’Illinois, à Urbana-Champaign, Cheria a continué à nourrir de grandes ambitions. Avec l’aide de son conseiller pédagogique, elle a obtenu un baccalauréat en sciences spécialisé en kinésiologie, tout en s’entraînant et en voyageant avec son équipe universitaire pour participer aux championnats consécutifs de la Big Ten Conference pendant quatre ans.

Déterminée à faire passer sa carrière sportive au niveau supérieur à la fin de ses études, Cheria est retournée à Toronto pour s’entraîner dans un centre de haute performance au niveau post-collégial, avant de se classer sixième à la finale du 100 mètres féminin lors des essais olympiques canadiens de 2012 à Calgary. L’année suivante, elle a été sélectionnée comme membre de l’équipe féminine de relais 4 x 100 mètres pour les Championnats du monde de 2013 à Moscou, en Russie.

Dans les années qui ont suivi, Cheria a subi de nombreuses blessures, notamment une rupture partielle des deux tendons d’Achille et une hernie discale lombaire. Malgré tout, elle s’est battue pour récupérer physiquement et a continué à s’entraîner pour les Jeux olympiques de Rio en 2016. Faute de s’être qualifiée pour l’équipe, elle a décidé de s’inscrire au Canadian Memorial Chiropractic College (CMCC).

 

Revenir dans la course

La ténacité et la persévérance de Cheria, qui l’ont conduite vers la guérison et le succès sportif, l’ont également guidée pendant ses études au Canadian Memorial Chiropractic College (CMCC). Étudiante modèle, elle a été tutrice, directrice sportive des étudiants et présidente du conseil étudiant du CMCC, où elle a organisé la première célébration du Mois de l’histoire des Noirs et la première « Journée du bien-être » consacrée à la santé mentale et physique.

En 2020, après avoir obtenu son diplôme de docteure en chiropratique, avec grande distinction, Dre Morgan a rapidement occupé un poste à temps plein chez Evolve Chiropractic and Physiotherapy à Toronto. Les expériences qu’elle a vécues pendant sa lutte contre une maladie auto-immune et son rétablissement à la suite de nombreuses blessures sportives en tant qu’ancienne athlète de la division I de la NCAA et membre d’Équipe Canada ont aujourd’hui une incidence sur sa pratique et sur les soins qu’elle prodigue à ses patients.

« Dans ma carrière d’athlète, j’ai subi différentes blessures, j’ai fait appel à plusieurs chiropraticiens et j’ai essayé différents types de thérapie manuelle. Ces expériences ont enrichi mes connaissances personnelles et m’ont donné une approche unique pour traiter mes patients. Grâce à mes blessures passées, je peux comprendre les patients qui essaient d’expliquer leur douleur, mais ne trouvent pas les mots justes ou ont l’impression que personne ne les croit ou ne comprend ce qu’ils vivent. J’ai pu tirer parti de certains des défis auxquels j’ai été confrontée pour donner le meilleur de moi-même, tant sur le plan personnel que professionnel. »

Bien que la Dre Morgan ne pratique plus l’athlétisme, elle demeure active et joue dans une ligue de soccer avec des amis du CMCC. Elle s’entraîne actuellement avec des collègues pour une course de 5 km qui aura lieu en avril. Après avoir célébré une année complète de pratique, elle est heureuse de sa transition dans le domaine de la chiropratique, ayant accompli ce qui semblait impossible après son diagnostic. Aujourd’hui, elle ne cesse d’apprendre et d’échanger avec ses patients, afin de les aider à surmonter leurs difficultés et à réaliser leurs rêves.

 
Entrevue pour BACK Matters : Dre Cheria Morgan; profil en vedette, 15 mars 2022 | Par Rachel Winer
retour