fbpx
Skip navigation

Les chiropraticiens nous aident à voir le bout du tunnel en accélérant la vaccination contre la COVID-19

Author: Nicole Taylor Date: Jul 20, 2021 Blogue
  • Share Page:
  • facebook
  • twitter

Les chiropraticiens canadiens ont répondu à l’appel quand le pays avait besoin de plus de vaccinateurs

L’ACC est fière de ses membres qui ont non seulement contribué à arrêter la propagation de la COVID-19, et sont allés encore plus loin en suivant des cours de formation supplémentaires pour aider à vacciner plus de Canadiens dans les cliniques gérées par le gouvernement. Merci de lire notre énoncé de position sur la vaccination et l’immunisation.

La vaccination ne relève pas du champ de compétences de la chiropratique au Canada. Néanmoins, l’Association chiropratique canadienne reconnaît que la vaccination est une pratique de santé publique sûre et efficace pour prévenir les maladies infectieuses. Elle encourage d’ailleurs ses membres à diriger leurs patients vers les organismes de santé publique appropriés ou les professionnels de la santé dont le champ de compétences inclut la vaccination, qui demeurent les sources de consultation, d’information et de réponses à privilégier pour toute question concernant l’immunisation et la vaccination.

La patiente de la Dre Joannie Dupont est sur le point de fondre en larmes. Chiropraticienne au Québec, la Dre Dupont a l’habitude de prendre soin de patients qui souffrent et elle est fière de pouvoir soulager leurs malaises. Or, aujourd’hui, sa patiente souffre non pas physiquement mais émotionnellement, et la Dre Dupont intervient en la vaccinant.

La vaccination de toute une population est une tâche colossale. Les gouvernements provinciaux ont reconnu qu’ils auraient besoin de l’aide de nombreux professionnels de la santé. Au Québec et au Manitoba, on a sollicité l’aide des chiropraticiens pour cet effort national en vue de mettre fin à la pandémie. Voilà qui montre que le système de santé reconnaît de plus en plus l’important rôle de la chiropratique dans la santé des Canadiens.

La Dre Joannie Dupont dans une clinique de vaccination à Montréal, au Québec.

Tout comme la Dre Dupont, de nombreux chiropraticiens ont répondu à l’appel. Secouée par de vives émotions, la patiente de la Dre Dupont, assise en face de la chiropraticienne, lui confie que son père est récemment décédé de la COVID-19. Elle n’a pas pu être à ses côtés quand il s’est éteint. La patiente pleure de soulagement, car elle peut enfin prendre des mesures pour retrouver une vie normale. Ses pleurs expriment aussi sa gratitude envers la Dre Dupont, qui l’aide à se protéger contre le virus qui a pris la vie de son père.

« La vaccination permet en quelque sorte à ces personnes-là de voir le bout du tunnel, dit la Dre Dupont. Elles n’ont pas pu être là pour les êtres qu’elles ont perdus, mais elles peuvent protéger ceux qu’il leur reste, de même que les proches des autres. En participant à la vaccination, je peux canaliser l’impatience de voir les choses revenir à la normale que je ressens dans mes tripes. Dès qu’ils ont demandé l’aide des chiropraticiens, je me suis sentie interpellée. »

Comme d’autres fournisseurs de soins de santé, la Dre Dupont a suivi une formation intensive, allant des cours en ligne à la vaccination d’oranges pour s’exercer. Elle administre désormais des vaccins dans cinq cliniques dans la région de Montréal, avec d’autres professionnels de la santé. Ses semaines sont longues, mais le jeu en vaut la chandelle. Elle travaille dans sa clinique chiropratique trois jours par semaine et consacre les deux autres à la vaccination. Elle estime qu’elle a vacciné plus de 5 000 personnes. « Ça varie, mais je vaccine entre 80 et 120 personnes par jour, mentionne-t-elle. Parfois, je me décourage parce que ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan, mais chaque vaccin compte. »

L’administration du vaccin n’est pas la seule étape importante du processus. La bonne dose de vaccin correctement dilué doit être injectée dans des fioles. Au Manitoba, c’est là qu’interviennent les chiropraticiens comme la Dre Marie-Josée Bernier.

Légende : La Dre Marie-Josée Bernier dans une clinique de vaccination à Winnipeg, au Manitoba.
La Dre Marie-Josée Bernier dans une clinique de vaccination à Winnipeg, au Manitoba.

La Dre Bernier s’est empressée d’offrir son aide lorsque le gouvernement du Manitoba a lancé un appel aux chiropraticiens. Après avoir suivi une formation sur les vaccins contre la COVID-19, elle a commencé à travailler au centre de congrès RBC à Winnipeg, un « supersite » de vaccination, en avril. Outre l’administration du vaccin, ses tâches comprennent la préparation des doses et l’obtention préalable du consentement éclairé. La clinique s’est fixé l’objectif d’immuniser une personne toutes les 60 secondes. La Dre Bernier estime donc qu’elle a déjà aidé des milliers de Manitobains.

« Je voulais faire partie de la solution dans la lutte contre la COVID-19, explique la Dre Bernier. Je suis extrêmement fière de contribuer à l’effort collectif et reconnaissante d’être en mesure de le faire. Tout le monde apprécie grandement le travail que nous accomplissons, ce qui le rend encore plus gratifiant. J’ai fait des rencontres intéressantes et j’ai vu quelques personnes s’évanouir, mais ne vous en faites pas : nous sommes là pour les attraper quand elles tombent! »

Les chiropraticiens du Manitoba et du Québec jouent un rôle essentiel dans la vaccination de la population. Ces professionnels possèdent une connaissance approfondie de l’anatomie humaine et ont l’habitude de communiquer directement avec les patients. Il n’est donc pas étonnant qu’on leur ait demandé de l’aide.

« Les chiropraticiens du Manitoba ont une occasion en or sans précédent de faire partie de l’équipe clinique aux côtés des infirmières et des médecins, souligne la Dre Bernier. Les gens croient parfois que les chiropraticiens sont en marge du domaine de la santé, mais cette fois-ci, nous sommes au cœur de l’action. Je nous fais peut-être mousser un peu, mais les chiropraticiens ont de vastes connaissances et une solide expérience de travail auprès du public, mais surtout, ils sont rompus à l’art de parler aux patients! »

Bon nombre de chiropraticiens ont répondu à l’appel pour aider à vacciner les Canadiens. Le Dr Gerald Olin (à gauche), membre du conseil d’administration de l’ACC, et le Dr Tim Pethrick (à droite), membre de l’ACC, dans une clinique de vaccination à Winnipeg, au Manitoba.
back to top